Destination Calgary

La présence des francophones est ancrée en Alberta depuis plus de 200 ans et continue à rayonner encore aujourd’hui partout en province grâce au dévouement de ses communautés et de ses institutions francophones. Le français était la première langue européenne parlée sur les territoires qui devinrent l’Alberta en 1905. La popularité des programmes francophones et d’immersion française ne cesse de grandir, autre preuve de la vitalité francophone de l’Ouest canadien.

La ville de Calgary est fière de sa communauté francophone dynamique, multiculturelle et vibrante. Plusieurs des premiers pionniers à Calgary étaient d’origine canadienne-française et ces origines sont toujours visibles aujourd’hui. De nos jours, la francophonie Calgarienne trouve ses racines partout à travers le monde.

Située près du site probable du Fort de La Jonquière (1754), Calgary était auparavant connue sous les noms Fort-Brisebois puis Fort-Calgary. Ephrem Brisebois était un officier de la nouvelle police à cheval qui fut en poste à cet endroit en 1875. Il fut le premier à s’inquiéter de la disparition rapide du bison et de son impact sur les populations autochtones. Cette ville occupe également le territoire de plusieurs anciennes communautés telle Rouleauville, dont le point central est l’intersection de la 1re Rue et de la 17e Avenue, tout près de la cathédrale St.Mary’s. L’origine de Rouleauville vient de Charles et Edouard Rouleau de l’île Verte, dans la région du Bas-St-Laurent au Québec. Ces deux frères, l’un juge et l’autre médecin, s’y établirent vers les années 1890 mais, dès 1870, il existait une mission tenue par les Pères Oblats desservant les métis francophones des environs. Jusqu’à 500 francophones habitèrent ce secteur vers 1900.

Aujourd’hui, les associations francophones et la ville de Calgary redonne à ce quartier, annexé en 1907, son identité francophone. La francophonie est présente dans tous les coins de cette grande ville moderne.

Selon le recensement de juin 2011 de Statistique Canada, 21115 personnes à Calgary affirment que le français est leur langue maternelle. On estime à plus de 82 000 le nombre de personnes pouvant parler, vivre et travailler en français à Calgary, dont nombreux sont venus des quatre coins du pays et de partout à travers le monde.