Historique

L'histoire de l'ACFA régionale d'Edmonton est étroitement liée à celle de l'Association canadienne-française de l'Alberta (ACFA provinciale). Pour cette raison, nous vous invitons à lire attentivement l'aperçu historique du développement de l'ACFA provinciale :

En 2001, l'ACFA a fêté son soixante-quinzième anniversaire. " Si les Indiens constituent le premier peuple fondateur de l'Alberta, les Français et les Canadiens français en sont le second; ils ont la plus
longue histoire de toutes les ethnies non aborigènes de la province... " (Smith, Donald, Les francophones de l'Alberta, Aperçu historique, p. 3).

De fait, la génération des pionniers qui demeurait à Edmonton au début du siècle a encore un grand nombre de descendants et descendantes. Ces derniers se souviennent fort bien qu'à cette époque, le français était beaucoup parlé à Fort Edmonton. Selon le recensement de 1911, 19 825 Albertains étaient alors francophones, ce qui constituait 5,3 % de la population. Il n'est donc pas étonnant qu'à la paroisse Saint Joachim d'Edmonton, le français était la langue prédominante. Le premier évêque de l'Alberta a été Mgr Vital Grandin. Les premières institutions importantes de la province--telles que l'Hôpital de la miséricorde et l'Hôpital général--étaient aussi françaises...